Contactez-nous

La comptabilité et l’informatique classique sont-ils morts ?

On pourrait le penser tant les termes d’Uberisation, de dématérialisation et de cloud touchent notre métier…. et bien d’autres encore !

Que va-t-il se passer au cours des 5 prochaines années ?

Où en est-on chez Com’Com et le Groupe Emargence ?

Comment allez-vous vivre cela ?

Je vais tenter de raviver votre flamme en la matière pour éviter que vous ne fassiez trop rapidement le deuil de la comptabilité.

Ce qui est certain, c’est que la « compta à la Papa », c’est terminé ! Finie la boîte à chaussures envoyée chez le comptable une fois par an. Fini le bilan adressé plus ou moins dans les délais. Fini le rendez-vous bilan au mois de juin qui ne ressemble qu’à un inventaire de constats sur l’année écoulée.

Parlons d’avenir !

Aujourd’hui, nous avons déjà des logiciels et applications participatifs : vous saisissez la comptabilité en ligne, nous supervisons, validons et produisons les comptes de fin d’année.

Demain, nous aurons la comptabilité collaborative et après-demain la comptabilité automatisée.

Qu’est-ce donc qu’une comptabilité automatisée ? Elle repose sur plusieurs principes communs à tous les produits du marché :

  • remontée automatique des flux bancaires,
  • primo affectation des écritures par les clients,
  • affectation automatisée des écritures récurrentes,
  • reconnaissance OCR des documents scannés,
  • tableau de bord en live,
  • connexion avec les applications de facturation, de gestion des stocks et des caisses enregistreuses.

Auparavant, vous achetiez et vous vous faisiez livrer vos meubles. Depuis longtemps et grâce à Ikea, vous savez ce qu’est choisir, chercher dans les rayons, transporter et monter vous-même votre meuble.

Mais, comme pour Ikea, si vous ne suivez pas la notice, votre meuble sera bancal et il vous restera quelques vis inutilisées. Il vous faudra donc :

  • être rigoureux,
  • ne pas avoir la phobie administrative,
  • mettre la main à la pâte.

Comme vous le constaterez, cette révolution laisse et laissera le client au centre des problématiques et des satisfactions.

A contrario, l’expert-comptable se dégagera du temps ; du temps pour de nombreuses autres missions comme :

  • les choix stratégiques,
  • l’aide à la prise de décisions,
  • le conseil marketing, informatique, commercial,
  • l’accompagnement et l’organisation,
  • l’aide au financement,
  • les missions privées auprès du dirigeant (cession d’entreprise, retraite, placements financiers, protection sociale, stratégie patrimoniale, acquisitions immobilières).

Et cette liste n’est pas exhaustive.

Partenaire financier du chef d’entreprise, l’expert-comptable devient partenaire à part entière avec une mission élargie, plus importante, plus fortifié et, plus responsabilisante.

Et si le client reste au cœur du système, l’humain demeure grâce à la priorisation de la préparation des collaborateurs.

Vous découvrez sur internet de nombreuses solutions informatiques lancées à coup de technologie et de grandes opérations de communication… Mais fondamentalement, l’entrepreneur et le cabinet sont-ils prêts ? Dans la plupart des cas, les promesses ne sont pas tenues.

Chez Com’Com et Emargence, nous considérons qu’une course aux outils n’est pas suffisante : c’est comme si nous vous proposions une très belle voiture mais avec des pneus non gonflés.

Alors où en sommes-nous ? : Actuellement, nous gonflons les pneus !

Vous connaissez notre histoire et notre stratégie : nous avons d’abord voulu obtenir une taille critique afin de faire face à l’avenir. C’est ainsi que le groupe Emargence est né et que nous sommes passés de 22 à près de 100 collaborateurs.

Et pendant tout ce temps, 5 ans, nous avons préparé la voiture en repensant toute notre organisation, en formant nos collaborateurs et en réfléchissant sur les outils que nous utiliserons dans le futur…. Mais avec toujours à l’esprit que nous devions garder réactivité, proximité et qualité.

Nous sommes entrés dernièrement dans une phase du cabinet que nous avons nommée “Emargence 5.0” : nous nous donnons 5 ans pour digitaliser notre organisation et notre collaboration avec nos clients.

Avec 100 collaborateurs, 3000 clients et 65000 fiches de payes produites par an, il s’agit de gonfler les pneus juste ce qu’il faut pour aller loin et transformer notre citadine en berline et non en corbillard !

Nous sommes à une phase cruciale : produits sélectionnés, collaborateurs en phase avec l’avenir, outils de 4ème génération presque stabilisés, une centaine de clients “ambassadeurs” en phase test.

Très prochainement, nous pourrons marketer nos offres, vous les présenter, vous former, vous accompagner et également vous permettre d’entrer dans une phase de digitalisation inéluctable.

Et qu’en est-il dans les entreprises des secteurs Culture & Media ?

Dossiers plus complexes ? Clients moins rigoureux ?

Cessons de stigmatiser sur des généralités et des idées préconçues.

C’est justement sur eux que nous portons nos efforts en priorité. Pourquoi ? Parce qu’avec 40 % d’activités au sein du Groupe Emargence, le pôle Culture & Media ne pouvait pas être le secteur à traiter en dernier.

Et puis, en abordant en premier ce qu’il y a de plus complexe, tant par les entrepreneurs que par les entreprises et les spécificités fiscalo/comptables, juridiques et sociales, le plus difficile sera réalisé.

Les entrepreneurs culturels peuvent être décomposés en 2 grands groupes :

  • les artistes auteurs, qui déclarent leurs revenus en Bénéfices Non Commerciaux et en comptabilité de trésorerie (ce sont les fameux freelances dont Com’Com s’est fait une grande spécialisation),
  • les entreprises de types Sarl ou Sas qui ont des comptabilités d’engagement et surtout des impératifs de suivi de comptabilité analytique (production audiovisuelle, tourneurs, web agency, salle de spectacles, galerie d’art, évènementiel…).

Nous n’abordons pas le secteur associatif qui, non fiscalisé, n’a pas du tout les mêmes besoins en terme d’informations et d’obligations déclaratives.

Pour les artistes auteurs nous sommes presque prêts et lancerons bientôt notre offre.

Pour les autres, nous préférons vous faire monter dans une voiture de qualité avec un bon pilote et des pneus neufs !… Ce sont en général des entreprises qui travaillent au projet. Au travers de leur comptabilité, nous avons besoin de faire ressortir les résultats des projets : c’est la fameuse comptabilité analytique.

Pour ces derniers, il faut considérer que nous sommes encore en phase de test ; mais nous nous entraînons et reviendrons très vite vers vous.

Tout cela pour vous expliquer que l’actualité des nouvelles technologies et notre silence en la matière peuvent vous sembler contradictoires. En fait, il n’en n’est rien : studieusement, nous nous préparons et nous nous organisons. Nous refusons la course à la technologie pour la technologie. Nous préférons la technologie au service d’une cause : la satisfaction client.

Alors, non à la mort de la comptabilité et vive le mariage de l’expertise comptable et des nouvelles technologies.

Pourquoi travailler avec Com'Com ?

Fort d’une expérience de plus de 20 ans, Com’Com est le leader de L’EXPERTISE COMPTABLE ET RH spécialisée qui accompagne le spectacle vivant, les producteurs et éditeurs phonographiques, le cinéma et l’audiovisuel, les artistes auteurs et interprètes, les freelances, le jeu vidéo, le multimédia….

Une reconnaissance officielle de compétence spécialisée :

En décembre 2020, Eric HAINAUT, associé-fondateur, a eu l’honneur de se voir reconnaitre officiellement la compétence spécialisée en activités culturelles, créatives et artistiques par l’Ordre des Experts-Comptables d’Ile-de-France.