Contactez-nous

Com’Com et l’après bilan

I – La période des bilans

C’est une période très difficile pour nous expert-comptable.

D’une part, nous avons trois échéances importantes à respecter :

=> Le solde de l’impôt sur les sociétés,

=> L’envoi des liasses, notamment la 2031 pour les sociétés et la 2035 pour les freelances (accompagnée des questionnaires des AGA),

=> L’établissement des déclarations d’impôts sur le revenu (et/ou les ISF).

D’autre part, la vie de l’entrepreneur continue avec son lot de questions, ses déclarations de tva à faire, les payes de ses collaborateurs à établir, le dossier annuel Agessa ou MDA à renseigner… Et encore de nombreux autres documents à fournir aux administrations diverses et variées.

Vous comprenez donc pourquoi c’est une période de grand stress que nous avons traversé. Et vous voudrez bien nous excuser pour l’absence (parfois) de réactivité qui fait habituellement la force de Com’Com… D’autant plus qu’après nous avoir accordé 15 jours supplémentaires l’an passé, le gouvernement nous a supprimé 15 jours cette année, soit un différentiel d’un mois pour fournir la même prestation à nos clients.

Vous comprenez également pourquoi nous faisons la chasse aux comptabilités en retard, aux comptes d’attente, aux réponses incomplètes sur les points de fiscalité pour lesquels nous attendons vos choix….

Mais cessons de nous plaindre, c’est la loi du genre ; vous et nous ne pouvons qu’améliorer cette situation même si nous n’avons pas la pleine maîtrise de tous ces tenants et ces aboutissants

II – La bonne température

Avec tous ces bilans qui passent entre nos mains, concentrés sur un nombre limitatif de professions des entreprises des secteurs cultures & média, nous constatons que tout ne va pas si mal.

Vous trouverez ci-dessous quelques points d’analyses et de réflexions synthétisant notre constat sur l’ensemble des bilans établis par les collaboratrices et collaborateurs du cabinet Com’Com (plus de 1000 bilans !)

=> Sur l’ensemble des résultats des BNC (freelances), j’observe de belles croissances et de très bons résultats. Bien sûr, nous avons aussi notre lot de “cata” qu’il a fallu passer en régime micro pour 2015. Mais dans l’ensemble, la situation est meilleure qu’en 2013.

À cela, 3 raisons possibles :

* La reprise de l’économie… Mais je dis bof !,

* Le fruit de la recherche de nouveaux clients et de beaucoup de travail… Là c’est un grand OUI !,

* La gestion des frais qui paradoxalement a conduit à des charges plus faibles et donc plus de résultats…. Je sais, c’est la perversion du système.

=> Dans certains secteurs d’activité, nous observons des croissances plus fortes que dans d’autres. C’est le cas des photographes : après des années de galères, ils font une belle percée et notamment les photographes de luxe et culinaires. Les autres activités artistiques suivent une croissance plus honorable.

=> Les résultats des sociétés sont plus mitigés, mais dans l’ensemble, la croissance est moins spectaculaire voire plus décevante :

* Dans l’audiovisuel, le manque de financement a mis en “sommeil” de nombreux projets,

* Dans l’événementiel, cela repart,

* Les galeries d’arts peinent beaucoup,

* Les salles de spectacles et les tourneurs travaillent énormément mais les marges sont difficiles à maintenir.

Nous avons constaté un nouvel élan de création d’entreprise après une période très morose en 2013…. C’est bon signe !

Enfin, un mal qui a touché de très (trop) nombreux freelances : les dépassements de seuils pour des Auto-entrepreneurs ou les régimes micro BNC. C’est bien le signe d’une embellie pour ces professionnels qui malheureusement se fait dans la douleur car :

  • d’un côté, aucun frais n’a été conservé, (fin de l’année envisagée en micro !)…. Générant un résultat peu impacté par des charges,
  • d’un autre coté, la majoration de 25 % de l’impôt pour non adhésion à une AGA.

Tout ceci démontre que, plus que jamais, être entrepreneur nécessite de choisir correctement son statut et son régime fiscal mais également d’anticiper les évolutions en suivant régulièrement son activité sans attendre la fin de l’année pour prendre des décisions.

Si vous pensez que ce n’est vrai que pour les freelances et la problématique micro/réel, n’oubliez pas que l’entreprise commerciale a d’autres soucis : l’emploi ou non de salariés, l’accompagnement des banques, qui peut “craquer” du jour au lendemain, et l’administration de plus en plus sévère sur les outils non informatisés (facturation, devis, stocks…).

C’est en nous sollicitant sur d’autres problématiques que la “simple saisie comptable” que vous comprendrez que notre champs d’intervention devient de plus en plus un accompagnement entrepreneurial et que cette relation pourra être “gagnant – gagnant” sur le long terme.

En attendant, jugez-en avec tous les évènements du cabinet avant ces grandes vacances bien méritées.

III – Et maintenant “on bouge”

Tournons la page des bilans et passons maintenant aux évènements du cabinet.

  • Le 24 mars : 5 à 7 au Fair sur la “possibilité pour un artiste de s’autoproduire”

Les 5 à 7 du Fair : thème 4 « Comment se structure-t-on lorsque l’on est artiste ? »

  • Le 26 mars : Forum entreprendre dans la culture, atelier/quizz sur les différents statuts et régimes pour entreprendre une activité culturelle

Forum entreprendre dans la Culture

  • Le 10 avril : Atelier a l’Esma de Montpellier auprès des étudiants en photographie,

Montpellier : ESMA, Context’art, la Culture et le soleil

  • Le 13 avril : Rendez-vous au Ministère de la Culture avec l’association PAJ pour aborder la problématique des photographes auteurs journalistes

Com’Com et l’association PAJ au Ministère de la Culture

  • Le 20 mai : Atelier au conseil supérieur de l’ordre des experts comptables sur le Crowdfunding

Livre Blanc sur le Crowdfunding

  • Le 20 mai : Soirée annuelle du Club Thot dont je suis le Président
    Voir aussi : www.club-thot.fr
  • Le 22 mai : Première journée d’échanges avec l’Association Bande de Comm’ dont je suis le Trésorier
    Voir aussi : http://bande2comm.com
  • Le 29 mai : Petit déjeuner avec le Groupe Audiens qui réunit les professionnels de la paye des intermittents du spectacle pour l’occasion
    Voir aussi : http://www.audiens.org
  • Le 8 juin : Atelier sur “quelle entreprise pour entreprendre dans la culture et les media” à l’école Artfx de Montpellier
    Voir aussi : http://www.artfx.fr
  • Le 10 juin : Réunion au Ministère de la Culture sur la fusion entre la MDA et l’Agessa
  • Le 12 juin : Rendez-vous chez Creative Link pour évoquer la possibilité de faire des ateliers pour les freelances
    Voir aussi : http://creativlearn.fr
  • Le 16 juin : Tout Com’Com part au Futuroscope pour imaginer un cabinet 5.0 et vous promettre pour les prochaines années, moins de saisie, plus d’intégration comptable, plus de conseil
  • Le 22 juin : Ville de Tours avec Ecopia, une journée entière animée par Com’Com. Le matin, pour les freelances, l’après-midi pour le spectacle vivant et l’audiovisuel

Une journée d’information le 22 juin à Tours, à l’Etoile Bleue

Les Start-Ups et l’expertise comptable : Lancement de l’Atlas

  • Le 24 juin : Réunion au Ministère de la Culture dans le cadre de la fusion MDA/Agessa
  • Le 29 juin : sous les hospices de l’ambassade d’Espagne, atelier quizz sur “entreprendre dans la culture en France, quel statut choisir”
  • Le 30 juin : Ecole Atla, atelier sur quel statut choisir pour entreprendre dans la culture, suivi d’une séance de speed meeting
    Voir aussi : http://www.atla.fr

Et après tout cela, vous croyez encore que je chôme !…. N’oubliez pas quà ceci s’ajoutent les fiches pratiques que je publie tous les mois en libre accès sur le site et qui sont relayées sur de nombreux réseaux sociaux.

Bref, après ces 6 premiers mois de l’année intenses et riches d’émissions, il est temps de faire une pause d’été en attendant la reprise à la rentrée qui s’annonce déjà bien chargée en évènements… Mais chutttt… Vous en saurez plus avec mon prochain billet d’humeur.

Vive les vacances…. Vive la rentrée !

Eric HainautEric Hainaut
Expert-Comptable

Pourquoi travailler avec Com'Com ?

Fort d’une expérience de plus de 20 ans, Com’Com est le leader de L’EXPERTISE COMPTABLE ET RH spécialisée qui accompagne le spectacle vivant, les producteurs et éditeurs phonographiques, le cinéma et l’audiovisuel, les artistes auteurs et interprètes, les freelances, le jeu vidéo, le multimédia….

Une reconnaissance officielle de compétence spécialisée :

En décembre 2020, Eric HAINAUT, associé-fondateur, a eu l’honneur de se voir reconnaitre officiellement la compétence spécialisée en activités culturelles, créatives et artistiques par l’Ordre des Experts-Comptables d’Ile-de-France.